>
Nigeria » Selon un communiqué de la Maison-Blanche rendu public ce mardi, c'est le secrétaire d'État américain John Kerry qui mènera la délégation américaine à la cérémonie d'investiture du président élu du Nigeria Muhammadu Buhari le 29 mai à Abuja (medias) Afrique » A l’occasion de la Journée mondiale de l'Afrique qui est célébrée le 25 mai, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué les progrès réalisés par ce continent et réitéré le soutien des Nations Unies à la construction d'une Afrique en paix et prospère (ONU) Tunisie » Un soldat tunisien a abattu plusieurs de ses camarades dans la caserne de Bouchoucha, au Bardo. Trois militaires et le tireur ont été tués, selon la presse tunisienne. Le ministère de la défense écarte un acte terroriste (médias) Burundi » Les opposants à un troisième mandat du président burundais Pierre Nkurunziza, mettent fin au dialogue qu’ils avaient entamé avec le pouvoir, sous l'égide des Nations unies, après quatre semaines de manifestations. Leur décision fait suite à l'assassinat d'un opposant, samedi 23 mai, dans la soirée, à Bujumbura. Zedi Feruzi, président de l’UPD, a été abattu par des hommes armés, devant son domicile, dans le quartier de Ngagara. Ses funérailles se tiennent ce dimanche (RFI) Congo-Brazzaville » La coordination de la plate –forme de la société civile pour le respect de la constitution du 20 janvier 2002 dit non à la concertation de Sassou sur la réforme des institutions. Elle demande une cohésion de toutes les forces patriotes pour la barrer la route au coup d’Etat anticonstitutionnel (Communiqué) Burundi » Plus d'une centaine de milliers de Burundais auraient fui leur pays, en proie à de violentes manifestations. Ils ont trouvé refuge au Rwanda, au nord, mais surtout en Tanzanie, le grand voisin du sud. Beaucoup sont des enfants, souvent isolés. Les exilés doivent faire face à une nouvelle menace : l'épidémie de choléra qui s'est développée sur les rives du lac Tanganyika. L'épidémie a déjà fait 31 morts et 3 400 réfugiés seraient touchés. Sur place, les ONG s'organisent pour essayer de la contenir (RFI) Burundi » Dans une nouvelle escalade de la violence, trois personnes ont été tuées par des jets d'au moins deux grenades vendredi 22 mai dans la capitale burundaise, agitée depuis quatre semaines par la contestation populaire contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza (RFI) Mali » L'opération menée dans le nord du Mali par les forces françaises en début de semaine a porté un coup dur à la mouvance jihadiste. Deux de ses principaux chefs ont été tués : Abdelkrim al-Targui et Ibrahim Ag Inawalen, que l'armée française traquait depuis deux ans. La menace terroriste n'en est pas moins écartée ; les forces françaises et leurs alliés ont d'autres cibles, et notamment l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, qui serait toujours en vie et réfugié en Libye (RFI) Côte- d’Ivoire » Le 4e congrès extraordinaire du Front populaire ivoirien (FPI) a entériné vendredi la candidature de Pascal Affi N'Guessan à la présidentielle d'octobre (Jeune Afrique) La Secrétaire générale de la Francophonie suit avec préoccupation l’évolution de la situation au Bur... » La Secrétaire générale de la Francophonie, Son Excellence Madame Michaëlle Jean, condamne, conformément aux dispositions de la Déclaration de Bamako, la récente tentative de coup d'Etat au Burundi.
Accueil > Société > Cameroun : requêtes à l’Université de Douala, des étudiants en colère

Cameroun : requêtes à l’Université de Douala, des étudiants en colère


.

Ai – Cameroun – Le mercredi 02 mai 2012, les étudiants des niveaux un, deux et trois de la filière communication se sont réunis devant leur département pour manifester leur exaspération vis-à-vis des responsables de l’administration.

La publication des notes à l’origine de la colère

Après la publication des notes du premier semestre, le dimanche 29 février, un grand nombre d’étudiants avaient été choqués de ne pas trouver leurs noms sur les listes alors qu’ils avaient bel et bien composé.

Abattus mais déterminés, ces étudiants avaient décidé de se mobiliser, sous l’initiative d’un des leaders du niveau 3, mercredi, devant le rectorat à partir de 06 heures du matin afin de prendre de court les dirigeants qu’ils considèrent responsables des injustices qu’ils subissent chaque année.

Une affaire de requêtes

A l’heure convenue, la majorité des étudiants en cycle de licence de la filière communication ont fait entendre leurs réclamations aux responsables de leur département. Les revendications des étudiants sont échelonnées. Les premières plaintes découlent des étudiants légitimement inscrits en troisième année (car ayant en leur possession un quitus de troisième année) mécontents du fait de l’absence de leurs noms sur les listes des notes du premier semestre affichées quelques jours plus tôt. Le deuxième niveau de mécontentement est celui des étudiants qui, non seulement subissent le supplice d’attendre anxieusement les dernières délibérations de l’administration pour confirmer leur accession en troisième année, mais en plus, ne voient guère leurs noms sur les listes proclamant les résultats du premier semestre. Le troisième niveau de plainte naît de la longueur de la procédure de traitement des requêtes relatives aux étudiants dont les quitus en troisième année n’ont pas été délivrés à cause de leur nombre insuffisant de crédit en deuxième année.

Comment valide-t-on les unités de valeur (U.V) ?

Pour passer de la deuxième à la troisième année l’étudiant doit avoir soixante crédits, c'est-à-dire qu’il doit valider toutes ses unités de valeur (U.V). Mais avec le système de modules, même en validant seulement neuf ou huit unités de valeur, l’étudiant peut bénéficier de délibérations favorables. C’est à cette fortune qu’aspirent les étudiants du troisième type de plainte. « …j’ai validé neuf U.V sur dix au niveau deux, mais les gens-ci refusent que je passe en troisième année. Alors que je vois des gars qui n’ont que huit sur dix prendre leurs quitus comme s’ils achetaient un bout de pain… », se lamentait Vincent un étudiant décidé à composer sa licence en 2012. Le problème d’Armand est encore plus révoltant que celui de Vincent, le jeune homme a validé toutes les unités d’enseignement en première et en deuxième année, mais ses notes ne paraissent pas. Le laxisme de la cellule chargée de traiter les requêtes de ces étudiants est la cause principale de nuits épouvantables.

Pour calmer les assaillants, le Docteur Metote (l’actuel chef de département de la filière communication) avait promis aux étudiants désespérés un affichage imminent des requêtes délibératives, qui d’ailleurs, dira-t-elle, ont fini d’être examinées.

La goutte d’eau de trop

Le lendemain, jeudi, les étudiants se sont rués vers le décanat de la filière communication pour consulter les nouveaux affichages. Malheureusement, rien n’avait changé. Une étudiante en troisième année, au bord des larmes, s’est exclamée, «… ils nous ont eu, ils n’ont rien traité. Ça c’est strictement la photocopie des récapitulatifs qui ont suscité l’écriture des requêtes pour ceux dont les notes auraient dû être modulées pour donner soixante crédits. ». Un de ses camarades lui a répondu, «… tu croyais que quoi ? Il y a une fille de la classe qui a reproché à madame Metote son incompétence devant elle, hier ici quand il y avait le désordre. Tu connais l’égo de ces docteurs... ».

Accompagné de certains camarades des niveaux 1, 2 et 3, Armand, notre malheureux étudiant s’est dirigé vers le bureau du Docteur Metote pour lui demander ce qui va se passer pour les étudiants dont les noms ne sont pas apparus sur les listes sanctionnant les travaux du premier semestre. A cette question, le chef de département a répondu qu’il a mis en place une cellule spéciale pour ce problème. C’était certainement la goutte d’eau de trop.

Ce rebondissement dans l’affaire des requêtes jamais affichées ou affichées sans traitement laisse présager des lendemains tumultueux dans le campus universitaire dans les prochains jours car les étudiants entendent aller jusqu’au bout de leurs revendications. Affaire à suivre.

Nadal, Ai Douala - Cameroun



 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Loading




Articles relatifs

Visites

Affiche le nombre de clics des articles : 3402065