>
Burundi » Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana dimanche matin, tué dans une attaque à la roquette à Bujumbura, on craint une escalade de la violence au Burundi. Considéré comme le véritable numéro du régime, avec sa mort, c’est le cœur de l’appareil sécuritaire qui a été touché (RFI) Accord sur le nucléaire iranien » Le chef de la diplomatie américaine John Kerry a estimé dimanche au Caire que l’accord sur le nucléaire iranien allait probablement rendre le Moyen-Orient plus sûr, à l’issue de discussions avec l’allié égyptien (médias) Migrants » Face à « l’exaspération » dans le nord de la France, où un député a même suggéré de « laisser partir » les clandestins en Grande-Bretagne, Londres et Paris ont affiché dimanche leur volonté de « mettre fin ensemble » au problème des migrants qui tentent à tout prix de traverser la Manche (AFP) Burkina Faso » A la date de clôture, ce 1er août à minuit, de la réception des candidatures aux élections du 11 octobre 2015, la CENI a enregistré 98 partis, regroupements de partis et listes de candidats indépendants (Le Faso Net) Burkina Faso » La grosse pluie qui s’est abattue sur Ouagadougou très tôt ce dimanche matin a provoqué des inondations dans certaines parties de la ville. A Bissighin, à la périphérie Nord de la capitale, on enregistre depuis le milieu de la matinée, l’effondrement de plusieurs habitations précaires.(Le Faso Net) Égypte » Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé samedi en Egypte pour relancer le partenariat stratégique entre les deux alliés, première étape d'une tournée au Moyen-Orient qui le mènera au Qatar pour rassurer les pays du Golfe inquiets de l'accord sur le nucléaire iranien (AFP) Ben Laden » Quatre personnes sont décédées ce vendredi, après le crash d'un jet privé saoudien avec des membres de la famille Ben Laden, dont la mère et la soeur d’Oussama,dans un parc automobile, peu après avoir décollé d'un aéroport du sud de l'Angleterre. L'avion, qui avait décollé de l'aéroport Blackbushe, au sud-ouest de Londres, a terminé sa course dans un complexe de vente aux enchères de véhicules, créant un incendie. Les secours ont pu se rendre rapidement sur les lieux du crash, mais n'ont pu que constater le décès des quatre occupants de l'appareil (Tunis Tribune) Présidentielles américaines » Fils et frère des deux derniers présidents républicains des Etats-Unis, Jeb Bush, 62 ans, a officialisé ce lundi sa candidature aux primaires présidentielles de 2016. «Je suis candidat à la présidence des Etats-Unis», a-t-il déclaré (RFI) OIF » La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, dit avoir  pris connaissance de la décision rendue par la Haute Cour constitutionnelle de Madagascar qui déclare irrecevable la requête des députés aux fins de destitution du Président de la République. La Haute Cour rappelle que « dans l’intérêt supérieur de la Nation et de la République, tout doit être mis en œuvre pour le fonctionnement régulier de l’Etat » (Communiqué) Ebola » A l’occasion d'une réunion informelle de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la crise d'Ebola en Afrique de l'Ouest, le Secrétaire général de l'Organisation, Ban Ki-moon, a appelé la communauté internationale à rester mobilisée jusqu'à l'éradication totale de l'épidémie dans la région (ONU)
Accueil > Economie > Cameroun : Exploitation du fer de Mbalam, les populations riveraines s’interrogent

Cameroun : Exploitation du fer de Mbalam, les populations riveraines s’interrogent


.

Ai-Cameroun - Même si aujourd’hui la route Mballam 2-Ngoyla, longue de 70km, est ouverte, il reste que la construction d’un chemin de fer, long de 480 km, pour le transport des produits miniers de Mballam au port de Kribi, sera réalisée presque entièrement sur le sol de la région du Sud et rétrocédé à l’Etat à la fin du projet.

Lors des consultations publiques organisées dans tous les villages de Ngoyla dans l’Est et Mintom dans le Sud, et animées conjointement par Cam Iron, la société en charge de la réalisation du projet et les consultants de la Rainbow environment consult depuis juin 2008, les populations de l’Est ont réclamé avec véhémence des précisions sur leur part réelle dans le projet d’exploitation du fer à Mballam 2.

Plus tard, le 27 février 2009, les responsables de Cam Iron ont une fois de plus été soumis aux rudes questions des populations locales. Pour les chefs traditionnels, la société doit publier tous les postes à pourvoir dans le projet et le quota réservé aux fils de l’Est dans les 2000 emplois directs qui seront générés par les opérations de construction du site et les 1200 pour l’extraction du minerai proprement dit. Les riverains eux, demandent à Cam Iron de mettre sur pied des programmes de formation des cadres pour faciliter l’accès aux postes clés par des fils de l’Est dans le projet. Tout comme la réalisation des infrastructures routières dans d’autres localités du Haut-Nyong. Selon un porte-parole des riverains, «puisque les taxes et royalties issues du projet seront, selon le système camerounais, reversées plutôt à la direction des grands travaux à Yaoundé, les populations devraient au moins bénéficier du projet au niveau des emplois».

D’autres préoccupations, et non des moindres, avaient été exprimées par les riverains au cours de ces assises à savoir : l’indemnisation des familles à exproprier du site, la gestion des déchets toxiques, la gestion des flux migratoires pour éviter la recrudescence des maladies et du grand banditisme etc. Dr James Tyler, manager Environment and community, de Sundance Resources Ltd en Australie, partenaire financier de Cam Iron dans le projet et Tchinda Yefou Aubin de la Rainbow Environment Consult, chargé de l’étude de l’impact environnemental, avaient rassuré tout le monde en précisant que « ces préoccupations seront prises en compte dans le document final d’étude d’impact environnemental et social qui sera transmis, au ministère de l’Environnement et de la protection de la nature, pour validation dans les trois prochains mois ». On était en février 2009.

Un an après, rien n’est toujours pas clair à ce propos sur le terrain. Ce qui aggrave le scepticisme des riverains sur les réelles capacités de ce projet à vraiment changer leurs conditions d’existence. Rappelons que le coût de ce projet, qui vise la production d’environ 35 millions de tonnes de fer par an pendant 20 ans, est chiffré à près de 2,5 milliards de dollars américains soit environ 1.250 milliards de francs Cfa. Il va générer 3000 emplois. Mbalam est la quatrième réserve de fer du monde et la deuxième en Afrique.

Bernard Bangda



 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Loading




Articles relatifs

Visites

Affiche le nombre de clics des articles : 3601071